Nouveau et premier rendez-vous de Printemps d’art sous x dans le cadre des LIENs de Tavers, « Affaire(s) de femmes » est la rencontre d’univers  a priori  éloignés  mais que des femmes ont rapproché pour les rendre complémentaires et générateurs d’une création partagée.

Tout est voyage :

Provenance de tissus de différents continents  avec EVELYNE DEBONO, matières diverses transformées en vêtements uniques pour différentes situations;

Passage dans différents univers  devenus  mouvements de danse pour ANNE PERBAL ou déplacement de son esprit inventif dans un autre domaine, celui de la sculpture;  

Chemin de l’improvisation musicale mené par MIREILLE BOUCHETON au fur et à mesure des changements de lignes  dans l’espace de la danseuse ou des changements d’intonations de la lectrice donnant voix au texte;

Parcours  des mots  entre ces univers pour BARBARA MAHE  fixant  dans le texte  du livret de l’exposition  les liaisons heureuses de ces « Affaire(s) de femmes« !

Les créations de EVELYNE DEBONO ont été présentées dans un défilé avec  les mannequins MARGAUX, IMANE et SAMIR  sur la musique  Lambarena- Bach to Africa ( pièces de Bach et musique traditionnelle du Gabon – adaptation de Pierre Akendengué et Hugues de Courson ).

ANNE PERBAL a interprété « Manta Drama » partie 1 sur une musique de OLIVIER PÉ

Lecture du texte  du livret réalisé pour l’exposition  au profit de l’association par LAURENCE BEREAU et TERESA MONCLUS (voir photos après le texte)

[…]Deux femmes déterminées

sculptant des silhouettes réelles ou imaginaires

réveillant les matières du vivant, le rêve et la pensée

L’Une, avec des tissus des quatre coins du monde et ses vêtements conçus

L’Autre, avec l’énergie suprême de la danse mariée au silence de la sculpture

 

Evelyne Debono coud, coupe, colle

des tissus aux noms évocateurs

Bogolan, Kan Tha, Ikat, Kilim, Wax, Kasaï, Suzani …

Elle nous conduit au bout  du monde

et drape notre corps dans un imaginaire lointain

Ses mains taillent des pièces uniques

qui métamorphosent notre silhouette

Une invitation au voyage  avec élégance et surprises

Toute expression humaine porte sa face cachée

entre ombre(s) et lumière(s)

Evelyne le sait et ne craint pas le double sens

Elle joue sur le réversible […]

 

[…]Anne Perbal danse et sculpte

Elle refaçonne aussi dans un travail photographique

l’image de son corps en mouvements

Singulière trajectoire de création

Véritable souffle au corps

Elle désarticule l’idée de beauté

donnant à voir par à-coups

un corps qui se soumet

un corps qui se défend

un corps qui s’altère

un corps qui se libère

Elle bouge, s’étire, s’élève, rampe, oscille

incarnant tout à la fois

le végétal, l’animal, l’humain

le trouble, la rupture  et la sérénité

Elle transfigure son être en une comète

charnelle et indomptable

soumise à la force de la mutation

Magie de la danse

qui aère notre regard

et agrège  nos tourments  au sentiment de plénitude

La transformation et l’étrangeté ne font plus peur

Anne les exhibe comme un arbre de vie

Elle sait aussi rendre immobiles des corps imaginaires

et crée une ronde onirique de bustes de couture parés et brodés

ou aligne de fragiles figurines d’argile sous des sphères de verre…[…]

 

©photos Evelyne Debono, Anne Perbal et Philippe Van Es